La transmission thermique dans l’aluminium selon le CTE

L’aluminium est un matériau qui répond normalement à toutes les exigences du code du bâtiment technique (CTE) en tant que partie intégrante de l’enveloppe du bâtiment.
C’est un élément qui aide le secteur de la construction à s’adapter à la durabilité exigée par les nouvelles normes.

L’aluminium répond aux valeurs minimum de transfert thermique à travers le verre (valeur U).

La menuiserie en aluminium transforme les bâtiments en espaces plus habitables et durables. Ses solutions sont conformes aux valeurs U les plus restrictives en ayant un coefficient de transmission thermique conforme à la CTE.

L’enveloppe thermique est-elle affectée par l’aluminium ?

Cet élément de construction joue un rôle important dans la climatisation des bâtiments et la réduction des pertes d’énergie. Ainsi, la menuiserie en aluminium se retrouve dans le Document de base sur les économies d’énergie et l’isolation thermique et devra respecter les points suivants :

  • La transmission thermique.
  • La condensation superficielle.
  • La résistance aux actions du vent.
  • La perméabilité à l’air.
  • L’isolation au bruit.

La transmission thermique est l’un des paramètres qui définissent l’enveloppe thermique du bâtiment. Elle a généralement ses points faibles dans les trous de la façade, aussi bien dans le cadre que dans le verre. Sa valeur dépend de la zone climatique dans laquelle elle est installée, du pourcentage de trous dans la façade et de la transmittance limite du mur.

Le calcul de la transmittance des profils et du verre se fait séparément.

La valeur U d’une fenêtre mesure les pertes thermiques de chacun de ses éléments.C’est pourquoi, une fois le type de menuiserie en aluminium choisi, la transmittance du verre est déterminée. Attention aux tableaux à utiliser car ils datent d’une époque où les climatiseurs n’étaient pas pris en compte et où l’efficacité énergétique n’avait pas la même place qu’aujourd’hui.

La condensation superficielle de la menuiserie en aluminium est basée sur les facteurs de température de la surface intérieure et sur le facteur de température intérieure minimale au mois de janvier. Le facteur de température de surface intérieure doit être supérieur au facteur de température intérieure minimale. En ce qui concerne les actions du vent, l’aluminium doit être plus résistant que la force du vent afin de ne pas subir de déformations et de ne pas affecter de façon collatérale l’isolation thermique et acoustique.

La perméabilité à l’air, comme son nom l’indique, est la caractéristique d’une fenêtre fermée qui laisse passer l’air lorsqu’elle est soumise à une pression différentielle. Cette propriété affecte directement l’économie d’énergie et l’isolation thermique et facilite même le renouvellement de l’air ou l’isolation au bruit dans une faible perméabilité. L’isolation au bruit est, pour le dire simplement, la capacité à empêcher l’entrée du bruit à l’intérieur du bâtiment. Une condition de base pour le respect de la norme de salubrité et de confort.

En définitive, l’aluminium est un élément de construction hautement qualifié pour n’importe quelle tâche à effectuer, en matière d’économie d’énergie et d’isolation thermique d’un bâtiment.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.