Le verre comme isolant thermique

Les fermetures ont comme fonction principale l’action en tant qu’isolant thermique des agents externes du bâtiment. 
Le Code technique du bâtiment nous guide sur la manière et le matériau à utiliser pour fabriquer les fermetures. L’un des matériaux est le verre.

Le verre, en plus d’être un isolant thermique et acoustique, ajoute de la lumière et de la transparence à la pièce.

L’isolation thermique est l’une des qualités techniques que le verre apporte au séjour qu’il recouvre. Un hermétisme qui apporte lumière, confort et une économie d’énergie. L’objectif du verre consiste à maintenir le transfert d’énergie aussi bas que possible en raison de la différence entre les températures intérieur et extérieur de l’établissement à isoler. Pour ce faire, deux facteurs doivent être considérés :

  1. La valeur U est importante lors du choix du type de verre. Il s’agit de la capacité d’isolation du matériau. Un verre avec un faible coefficient U réduit les pertes d’énergie.
  2. La composition des vitrages. Il existe trois types de vitrage : le simple vitrage, le double vitrage (DV) et le vitrage à isolation thermique renforcée (VIR). Le second est composé de deux vitres, d’une lame d’air et d’un double joint. D’autre part, le VIR présente une particularité car l’air y est remplacé par un gaz lourd tel que l’argon.

Les valeurs de la transmission thermique (valeur U) varient en fonction de la composition du vitrage. Dans le cas d’un simple vitrage, la valeur U est de 6W/m2°C. Dans le DV, les valeurs seront inférieures à 3 W/m2°C et dans le cas d’un vitrage à isolation thermique renforcée, elles peuvent avoisiner le 1 W/m2°C.

Avec 49 ans d’expérience, Dressler Aluminio est l’entreprise de référence dans l’industrie de la menuiserie métallique des îles Canaries. Pour en savoir plus, veuillez nous contacter aux coordonnées suivantes 922 638 000 ou sur presupuestos@dressleraluminio.com.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.