Traitement superficiel de l’aluminium

Nous avons déjà parlé des caractéristiques de l’aluminium en tant qu’élément de construction. Nous voulons maintenant vous montrer quelles sont les causes de l’augmentation de ses caractéristiques techniques face à la corrosion.
Un mal très dangereux pour nos rambardes, fenêtres, portes, etc.

Il existe deux traitements superficiels de l’aluminium : le laquage et l’anodisation.

Chacun fournit un mécanisme de protection contre les facteurs externes qui endommagent l’aluminium. Traitements avec lesquels le matériau prolonge sa durée de vie en étant un composant idéal dans les environnements humides ou près de la mer.

Le laquage et l’anodisation de l’aluminium

Le laquage est un système de protection de l’aluminium par application de peinture sur sa surface. Les plus utilisés en construction sont le revêtement par poudre et la peinture liquide. Le premier consiste en la pose d’une couche de polyester à travers l’application de chaleur tandis que le second consiste en l’utilisation d’une résine de polyester directement pulvérisée sur la surface de l’aluminium. Son processus se divise en trois parties :

  • Application de la peinture en poudre.
  • La surface de l’aluminium est traitée avec des solutions aqueuses pour éliminer l’oxyde naturel du matériau ou n’importe quelle saleté. Cela donne une finition uniforme au composant et une protection contre la corrosion.
  • La surchauffe des profils en aluminium pour la tenue correcte de la résine de polyester, résistant à la lumière et à la corrosion en ayant une longue durée de vie.

L’anodisation est un processus d’oxydation de l’aluminium.

Il s’agit du traitement superficiel qui protège complètement de la corrosion causée par l’environnement extérieur basé sur l’électrolyse. La couche créée par cette méthode fait partie de l’aluminium, durcissant sa surface, la rendant plus résistante à l’abrasion et à la corrosion. Son évolution est la suivante :

  • Suppression des impuretés par dégraissage et matage.
  • L’aluminium est soumis à trois bains d’eau et à de l’air comprimé pour le rincer et le rendre complètement propre.
  • Coloration électrolytique, en remplissant les pores de l’anodisation.
  • Enfin, on procède au scellement du matériau et de ses pores à travers un nickelage.

La grande variété de méthodes de transformation de l’aluminium pour la construction est spectaculaire. Nous rajoutons à cela ses propriétés et ce matériau devient un élément fantastique pour la conception de projets. Un composant à prendre en compte lors de la planification de vos futurs souhaits architecturaux.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.